Le monde a changé, les vampires aussi, les humains sont prêts pour la guerre...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Isabella M. Swan [Validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isabella M. Swan
Lycéen(ne)
avatar

Activité : Présent
Statut : Administrateur/trice
Messages : 151

Âge Rpg : 17 ans
Statut marital : En couple
Particularité : Embryon de bouclier

MessageSujet: Isabella M. Swan [Validée]   Lun 13 Juil - 23:34



Isabella Marie Swan



Nom : Swan

Prénom : Isabella

Age : 17 ans (13 septembre 1987)

Race : Humaine

Statut marital : Célibataire

Particularité : Très maladroite



Histoire :


- Isabella Marie Swan, venez ici tout de suite !

Bella, parce qu’elle détestait qu’on l’appelle Isabella, enfonça le casque sur ses oreilles avec l’ordinateur sur ses genoux, fermant les yeux. Elle travaillait, que lui voulait encore Renée ?! Elle travaillait son espagnol, étudiait pour l’école, alors qu’avait-elle donc à lui reprocher ? Elle ne tarda pas à le savoir, sa chère mère entra en trombe dans la chambre avec une seringue en mains. Ah, elle l’avait trouvée… Oups. Bella pâlit légèrement, levant la tête vers sa mère, avant de la rabaisser vers son ordinateur et ses bouquins étalés tout autour d’elle sur son lit. Elle se mordit les lèvres tandis que Renée se rapprochait puis… lui retira le casque des oreilles d’un geste brusque. Mais eh !

- Je peux savoir ce que c’est ? Qu’est-ce qui t’a pris, Bella ?!

- Rien du tout, dit-elle en soupirant. D’accord ? C’est rien.

- Bella…

Sa mère s’installa sur le bord du lit, voulant la toucher mais Bella eut un geste de recul qui déclencha un soupir triste chez Renée. Elle ne bougea pas, la fixant, attendant le sermon qui devait venir. A quoi s’attendait-elle, très sérieusement ? Elle se remariait comme cela, paf, et elle devait tout accepter ?! Non, c’était trop, voilà tout. De toute manière, qu’est-ce que ça pouvait bien lui faire ? Si elle se droguait une fois de temps en temps, c’était elle que cela regardait et personne d’autre. Elle ne le faisait même pas devant Raven, en plus, elle n’était pas folle. Elle savait que sa petite sœur n’avait que sept ans et méritait une vie meilleure que la sienne. A défaut d’être une grande sœur exemplaire, elle était un minimum mature et n’avait pas besoin qu’on lui rappelle qu’elle ne vivait pas seule ici, merci. Sa mère avait baissé la tête sur ses bras puis froncé les sourcils en la regardant à nouveau, semblant la découvrir pour la première fois. Oui ? Autre chose ?

- Tu l’as fait combien de fois ?

- Parce que ça t’intéresse ? C’est mon corps, peu importe ce que j’en fais.

- Mais bien sûr que ça m’intéresse, Bella ! dit-elle, outrée. Je suis ta mère !

Bella se retint de rétorquer une parole blessante de justesse, gorge serrée, sachant qu’elle allait le regretter plus tard. Elle croisa les bras et reporta son regard sur ses livres de cours sans rien dire. Renée avait beau être « sa mère », comme elle se plaisait à le souligner, elle restait aveugle et incroyablement égoïste. Peut-être l’avait-elle fait consulter ce psychologue lors de sa séparation avec Charlie, à ses neuf ans, mais les souvenirs que Bella gardait de ses fameux rendez-vous n’étaient guère plaisants. Elle lui avait parlé, avec hurlé, l’avait insulté de tous les noms. Oui, les choses s’étaient arrangées, mais elle restait fragile à cet âge et le psychologue l’avait dit à sa mère et à Phil. Avaient-ils changé quelque chose pour autant ? Non. Sans doute Renée pensait-elle que, maintenant qu’elle avait fait cela, il n’y avait rien d’autre de plus à faire… Bella se mordit les lèvres encore plus fort, toujours silencieuse, attendant que sa mère la laisse tranquille. Elle ne comptait pas parler, à quoi cela servirait-il ? Elle attendait le sermon, les cris, les hurlements, puis voilà.

Cependant, Renée ne fit rien. Elle poussa un profond soupir en regardant sa fille, après deux longues minutes de silence, et l’embrassa sur le front sans que Bella ne réagisse. Après quoi, elle sortit de la chambre en refermant derrière elle, laissant la jeune adolescente bouche-bée. Elle… ne disait rien ? Vraiment ? Wow. Elle haussa les épaules, hallucinant un moment de s’en tirer aussi bien, puis se reconcentra sur ses exercices d’espagnol. Le reste de la journée, Bella resta enfermée dans sa chambre, ignorant même son grand frère, Dylan, qui l’énervait de plus en plus depuis qu’il avait vingt-et-un ans. Il se croyait tout permis ! Autant avant, elle adorait son frère, il la protégeait et la soignait souvent comme elle était incapable de passer une journée sans se blesser. Mais, depuis le divorce de leurs parents, les choses avaient changées. Pas sa maladresse, ça non, mais elle était plus renfermée, s’énervait contre tout le monde. Travailleuse à l’école depuis la menace d’être envoyée en internat il y a deux ans, Bella avait de bonnes notes, un peu plus hautes que la moyenne, suffisantes pour ne pas risquer la menace « Internat ».

- On maaange !

La « droguée irresponsable » se leva pour descendre manger au moment où elle sentit son téléphone vibrer. Un texto lui demandant si elle pouvait venir à la fête donnée par Bryan, que ça allait être génial. Elle répondit vite fait qu’elle viendrait peut-être, que ça lui changerait les idées, et descendit manger sans rien dire en évitant le regard de son frère et de sa mère. A tous les coups, Renée en avait parlé à Dylan, alors pourquoi tenter le Diable et provoquer une dispute ? De toute manière, l’issue serait la même et Bella ne pouvait pas changer ce qu’elle avait fait. D’ailleurs, elle comptait bien recommencer si cela pouvait l’apaiser et lui donner l’illusion d’un monde meilleur. Elle ne l’avait fait que trois fois, elle n’était pas dépendante de ce truc. Et non, elle n’avait pas besoin d’aide, elle se portait très bien comme cela. Tant que ses points suivaient, c’était le principal, non ?

- Bryan donne une fête, ce soir. Je peux y aller ?

- Bryan ? Ton copain ?

- Non, c’est terminé depuis un mois.

- Ah…

Nouveau silence. Sa mère échangeait des regards avec Phil pendant que Bella se resservait de légumes, souhaitant montrer qu’elle était de bonne foi et qu’elle faisait des efforts, de gros efforts même. Mais elle savait que ce « Ah… » sous-entendait de la lassitude et de l’inquiétude. Lassitude parce qu’elle était sortie avec plusieurs garçons sans trouver chaussure à son pied, mais les choses n’allaient jamais très loin. Elle n’arrivait pas à s’engager, quelque chose la bloquait, elle avait toujours peur d’être abandonnée et la relation se terminait souvent après un ou deux mois. Il n’y avait qu’avec Bryan qu’ils avaient vraiment failli conclure… Mais là encore, Bella s’était défilée.

- Je croyais que tu n’aimais pas les fêtes ?

- C’est vrai, dit-elle en tâchant de prendre un ton détaché. Mais je me suis dit que je devais avoir une vie sociale… Sortir, parler à des gens.

Ce qui était un pur mensonge, en soi, Bella n’avait qu’une seule envie : sortir de la maison pour prendre l’air, respirer, penser à autre chose. Mais sa mère lui répétait sans cesse qu’elle n’était pas très sociable et que c’était sans doute pour cette raison que sa vie amoureuse était aussi catastrophique, alors autant se servir de cet argument. Qui fonctionna. Sa mère hocha la tête après avoir hésité un court instant, ce qui suffit à Bella. Qu’elle soit convaincue ou non lui importait peu, aujourd’hui, elle avait juste besoin de son autorisation comme elle était mineure. Le dîner se termina sans dispute, la jeune adolescente ne participant pas aux conversations, perdue dans ses pensées.

Tout était bien mieux avant… Pourquoi sa mère s’était-elle séparée de Charlie ? D’accord, Forks était une ville ennuyante, horriblement ennuyante, mais ce n’était sans doute pas la seule raison. Et puis, franchement, avec la longue guerre qui avait débuté trois ans après, il y avait bien pire qu’une ville ennuyante. Tout le monde aurait donné sa vie pour être tranquille comme cela ! Cinq ans de guerre… C’était à l’issue de la guerre que Renée leur avait annoncé son mariage avec Phil. Ils avaient eu Raven hors mariage, un an après son divorce avec Charlie, puis ne s’étaient pas mariés directement pour… elle ne savait trop quelle raison. Ensuite, il y avait eu la guerre. Et, allez savoir pourquoi, aussitôt celle-ci terminée, ils s’étaient mariés ! En catimini, dans une de ces villes qui proposaient les mariages rapides en petit comité, avec elle, Dylan et Raven. Et Renée s’étonnait de la mauvaise réaction de Bella…

Elle remonta dans sa chambre, ôtant son jogging et ouvrant grand sa garde-robe pour trouver quelque chose à se mettre. Elle ne chercha pas beaucoup, jetant trois tenues sur le lit avant d’opter pour une robe assez large, rouge, qui lui descendait jusqu’aux genoux et mettait sa poitrine en valeur. Un conseil d’amie, elle n’avait pas énormément de goût pour ses vêtements et préférait des vêtements amples dans lesquels elle se sentait à l’aise, ne cherchant pas à attirer l’attention, que du contraire. Enfilant cette longue robe rouge, elle s’assit à la coiffeuse, sortit son maquillage et observa ses yeux couleur chocolat pendant dix bonnes minutes avant de se décider. Elle avait laissé retomber ses cheveux sur ses épaules mais s’interrogeait à nouveau sur sa prochaine coiffure. Laisser comme ça ou couper ? Ces derniers temps, Bella changeait souvent, passant de cheveux courts à cheveux longs pendant quelques mois puis décidant, sur un coup de tête, de les couper. Mais bon, ce soir, elle n’avait pas le temps. Direction, la fête ! Bella rentra bien tard, ce soir-là, s’écrasant lamentablement dans les escaliers à trois heures du matin. Elle avait peut-être un peu trop bu, oui, mais cela lui était complètement égal. Contrairement à ce qu’elle pensait, Renée ne se leva même pas pour venir lui faire la morale et elle se laissa tomber dans son lit tout habillée sans prendre la peine de se changer et de se démaquiller.

Bella réussit son année sans trop de problèmes, ses professeurs l’avertissant tout de même pour son comportement parfois irrespectueux envers eux, lui répétant encore et encore que les points ne faisaient pas tout et qu’elle avait intérêt à être plus prudente à l’avenir. Mais, une fois encore, elle s’en fichait. Elle était en vacances ! Pour la première fois depuis des mois, Bella se sentait libre et prévoyait de partir. Elle avait besoin de prendre l’air, de changer de ville, de ne plus voir Phoenix à longueur de journées. Plongée dans un de ses livres préférés, au bord de la piscine, elle rêvait à ce qu’elle pourrait faire de ses deux longs mois de vacances lorsque sa mère vint s’installer à côté d’elle avec l’air du « il faut qu’on parle ». Sur la défensive, Bella se referma comme une huître, attendant la suite sans rien dire, ne levant pas la tête de son livre.

- Bella, je dois te parler, dit alors Renée pour lui faire relever la tête. J’ai bien réfléchi, depuis ce qui s’est passé avec la seringue. Et j’ai pris la décision de t’envoyer chez ton père, à Forks, à partir de septembre. Pour que tu changes d’air ! Cela te fera le plus grand bien, et Dylan doit aussi aller au Nord du pays, il a trouvé du travail là-bas, il sera plus près de chez Charlie.

- Quoi ?! Mais tu n’as pas le droit ! Ce n’était qu’une fois, maman !

- Je ne sais plus quoi faire, Bella ! Raven va venir avec vous, Phil doit voyager un moment et il y a de bonnes écoles à Forks aussi.

- Pourquoi me le dis-tu maintenant ? Pour me pourrir mes vacances ?

Renée se défendit encore un moment, maintenant que ce n’était pas pour cela, que sa fille disait n’importe quoi, mais Bella ne répondait plus que par des monosyllabes, dégoûtée. Deux mois à préparer un déménagement qu’elle n’avait pas voulu, deux mois à se préparer mentalement, si c’était possible, à aller s’exiler dans une ville pluvieuse qui ne devait pas contenir plus de cent habitants. N’ayant pas le choix, détestant son frère un peu plus tous les jours parce qu’il avait fourni un argument de plus à leur mère, Bella prépara le déménagement avec le plus de mauvaise foi possible. Mais, même avec cela, septembre arriva bien vite… Trop vite. Adieu ville ensoleillée, bonjour bourgade pluvieuse et ennuyante à souhait.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Isabella M. Swan [Validée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma prèz ! [validé]
» [CF] Proposition de Planning (pour l'instant non-validé)
» Présentation Lara [validée]
» Ninja Assassin[validé]
» [Skulltag (Shiga request)] Swan Fox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Enfant du crépuscule :: Service des Membres :: Bureau des Fiches d'Identité :: Fiches Validées-
Sauter vers: