Le monde a changé, les vampires aussi, les humains sont prêts pour la guerre...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Inspection pour une enquête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Inspection pour une enquête   Mar 21 Juil - 19:26

La Réserve était un peu plus agitée que d'ordinaire, ce matin. C'était la rentrée de septembre et entre les marmots qui ne voulaient pas aller à l'école, les collégiens qui traînaient et les lycéens peu d'humeur à s'asseoir sur les bancs des classes, l'humeur était des plus belles. Leah ferma à clé la porte de chez elle puis enfila sa veste réglementaire, son arme accrochée à sa ceinture, attachant ses cheveux en cours de route. Elle était de bonne humeur mais cela faillit bien être gâché lorsqu'elle croisa Jacob, qui commençait le lycée aujourd'hui. Oui, c'est ça, bonjour et au revoir. Elle n'avait pas envie de parler à n'importe lequel membre de la meute depuis la semaine dernière, où ils s'étaient ligués pour lui pourrir sa journée de repos en la harcelant pour qu'elle reprenne sa place au sein de la meute. Elle se fourra dans sa voiture de police puis claqua la porte pour coupe court à toute conversation, démarrant aussitôt.  De l'air, louveteau, certains devaient travailler. Elle allait chercher son nouveau coéquipier, le fils du chef, qui s'était engagé à son tour. Ils devaient inspecter plusieurs traces étranges, dans le massif Olympus à Quinault.

Sur le chemin menant à Forks, elle réfléchit à ce qu'elle avait lu dans le rapport. Elle avait comme une petite idée des "problèmes" qui secouaient véritablement la réserve, là-bas, mais priait tous les dieux pour se tromper. L'accès étant très dur en voiture, il faudra filer là-bas à cheval. Ils auront une plus grande liberté de mouvements ainsi, ce sera simple. Elle se gara, une fois, arrivée, près de la voiture de Charlie. Il était très tôt, assez pour qu'il ne soit pas encore parti au commissariat. Elle referma sa voiture puis alla sonner à la porte. Le chef Swan ne tarda pas à lui ouvrir, avec son sourire habituel. Elle entra en le saluant, s'excusant de venir aussi tôt. Lui aussi était déjà en tenue, sans doute prêt à partir.

- Dylan arrive, il met son uniforme. Tu lui as pris une veste comme la tienne ?

- Oui, on va partir à cheval. Bonjour, ajouta-t-elle en voyant une fillette et une autre fille plus âgée dans la cuisine en train de déjeuner. Je m'appelle Leah Clearwater.

Elles étaient toutes les deux encore en peignoir, venant sans doute de se lever. Ce devait être les autres filles de Charlie, les sœurs de son nouveau collègue. La plus âgée avait un air très endormi mais lui fit un vague signe de la main en répondant "Bonjour, Bella Swan". Charlie revint à ce moment dans la pièce et lui proposa une tasse de café. Elle accepta d'un bref signe de tête, le remerciant, parfaitement réveillée malgré l'heure matinale. C'était en partie dû à sa résistance de louve, à moins que ce ne soit simplement les bienfaits de la vie au grand air.

- C'est pour l'affaire de Quinault, non ? J'espère que vous trouverez des choses.

Elle hocha la tête, discutant un peu avec lui en buvant son café. Dylan arriva peu de temps après et elle le salua avant de lui tendre sa veste, lui expliquant le programme. Voiture jusqu'au haras de la Push, puis cheval jusqu'à Quinault, ce qui leur faisait une bonne route, la réserve Quinault était bien loin. Ils repartirent ensemble, Leah déposant vite fait sa tasse dans l'évier, puis retourna s'asseoir au volant. Elle parla peu en conduisant, concentrée sur la route détrempée, ne se détendant qu'en arrivant au haras. Il y avait un nouvel employé, tout jeune, mais qui les salua avec vigueur et entrain. Il prit soin de choisir un cheval docile et endurant pour Dylan,a près lui avoir poliment demandé son niveau. Leah, elle, entra dans le box de Miroir pendant ce temps, un jeune étalon solide qui aimait autant la course qu'elle. Elle lui flatta l'encolure avec un sourire, tirant une pomme prise ce matin de sa poche, pour la lui donner.

- C'est pour toi, mon tout beau, sourit-elle.

Elle le brossa puis le sella, sautant ensuite sur la selle en prenant les rênes en main. La route était longue, ils allaient avoir le temps de parler. Tous deux portaient leurs affaires dans un sac à dos. Talonnant leurs montures, ils prirent le chemin des falaises pour rejoindre ceux qui partaient vers la réserve Quinault. Passant près du lycée, elle vit son frère avec quelques amis, le saluant vite fait avant de partir un peu plus vite. Le ciel était bas et menaçant mais il ne semblait pas qu'il allait pleuvoir dans l'heure. Restant au niveau de Dylan, elle lui indiqua le chemin qu'ils allaient suivre, Miroir hennissant en attaquant la côte. Allez, paresseux, fini de dormir ! Elle le gratta entre les oreilles, se redressant ensuite.

- Alors, tu commences à t'habituer à la vie à Forks ? lança-t-elle en se tournant vers Dylan, qu'elle trouvait super mignon au passage. J'imagine que ça doit être différent de Phœnix. Mais bon, on ne s'ennuie pas, ici, si on aime un peu prendre l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Dylan C. Swan
Enquêteur
avatar

Activité : Présent
Statut : Fondateur
Messages : 51

Âge Rpg : 21 ans
Statut marital : Parfois célibataire
Particularité : Traqueur

MessageSujet: Re: Inspection pour une enquête   Mar 28 Juil - 11:57

Une bonne tasse de café et ce sera bon. Dylan s’assit sur une des chaises de la cuisine un bref instant, alors que ses deus sœurs piquaient du nez dans leurs bols de chocolat chaud respectifs. Vraiment pas matinales, ces deux-là, elles se ressemblaient bien à ce niveau. Charlie aussi avait terminé de manger, chargeant des balles dans son pistolet et le nettoyant. Raven avait d’abord fixé l’arme avec de grands yeux cinq bonnes minutes puis s’était de nouveau intéressée à son bol, plus intéressant en ce jour de rentrée scolaire. Dylan se releva et nettoya vite fait sa tasse, frottant les cheveux de Raven au passage avec un petit sourire. Allez, souri, tout allait bien se passer, dans sa nouvelle école ! Il se retint de faire la même chose avec Bella, pour le simple plaisir de l’énerver, puis fila enfiler son uniforme. Il avait tout préparé la veille au soir, dans sa petite chambre. Il déposa ses affaires sur le lit et la chaise, puis enfila la tenue réglementaire, entendant tout à coup la sonnette, à l’entrée. Sa coéquipière devait être arrivée.

Il entendit son père la saluer, la porte de sa chambre étant restée ouverte. Dylan s’assit pour enfiler des bottes courtes, solides et en cuir, en prévision de la journée. Ils allaient se rendre à cheval à Quinault, aujourd’hui. Accéder où ils voulaient en voiture était tout sauf pratique et un cheval les suivra plus facilement pour crapahuter dans les bois du massif Olympus. Il avait eut le temps d’observer le terrain, depuis quelques jours qu’ils étaient ici, et se déplacer était plus aisé à pied ou à cheval. Moins rapide peut-être mais ils n’étaient pas là pour faire la course. Il resserra la botte pour qu’elle tienne bien, se préparant pour un périple assez long. Il jeta un coup d’œil par la fenêtre de sa chambre, restée entrouverte, vers le ciel bas et gris. A vu de nez, il ne pensait pas qu’il allait pleuvoir de suite, pas avant une heure ou deux, au moins. Parfait, la pluie effaçait beaucoup de traces, ce qui était très agaçant.

- Dylan arrive, il met son uniforme. Tu lui as pris une veste comme la tienne ?

- Oui, on va partir à cheval. Bonjour. Je m'appelle Leah Clearwater.

Elle n’avait pas une voix désagréable. Les femmes étaient plutôt rares, dans la police, mais il espérait que cette fille n’était pas une de ces flics arrogantes et greluches qu’il avait souvent vues en stage. Le genre à crier dès qu’elles se salissaient un peu, ce qui était insupportable, pour lui. Il espérait une partenaire qui avait un certain goût pour le risque et l’aventure, qui ne se plaignait dès qu’il fallait passer trois heures en plein air. Il se releva de son lit, boutonnant une chemise en coton bleu, plus chaude qu’elle ne paraissait. La première fois qu’il avait enfilé son uniforme, la veille, Raven s’était écriée qu’il faisait peur, avec une arme accrochée à la ceinture. Tellement charmante, parfois, cette gamine. Il secoua la tête avec un léger soupir, debout devant un petit miroir, ses yeux bruns semblant plus sombres aujourd’hui.

- C'est pour l'affaire de Quinault, non ? J'espère que vous trouverez des choses.

Il se passa un coup de peigne rapide puis descendit, trouvant sa nouvelle partenaire dans la cuisine, debout près de Charlie, alors que Bella et Raven étaient toujours occupées à se réveiller avec peine. Il répondit à son bonjour, prenant la veste qu’elle lui tendait avec un remerciement.  Plutôt jolie, pommettes hautes, yeux aussi sombres que les siens, peau brune, cheveux noirs. Lui qui avait eu peur de trouver une fille comme la gourde qu’il s’était tapé l’année dernière, une blondinette ignare qui refusait de monter dans une voiture dès qu’il y avait un peu de poussière, il était plutôt content. Il enfila la veste lors qu’elle lui expliquait rapidement le programme. Pas de soucis, c’était son métier, et il avait toujours adoré partir en quêtes de traces et indices afin de retrouver des personnes. Ou d’autre chose. Merci à ses deux sœurs, spécialistes des fugues, qui l’avaient ainsi aidé à s’entraîner ! Il n’avait pas envie de repartir à l’école comme elles. Bella dégageait un tel enthousiasme, ce matin, que s’en était dingue. Il salua Charlie puis suivit Leah au-dehors, s’asseyant dans la voiture.

Ils partaient de la réserve de la Push, ce matin. La réserve lui était familière, tout comme Forks, on aurait dut que la guerre n’était pas passée ici. Rien n’avait changé, les maisons en bois et en pierre étaient toujours les mêmes, les habitants les saluèrent parfois, partant eux-mêmes au travail. Il vit un groupe de trois adolescents s’esquiver discrètement, voulant sans doute sécher dès la première journée de cours. Si au moins ils étaient discrets… Leah se gara derrière le haras et il salua le jeune homme de garde ce matin. Il lui présenta un cheval tout juste adulte mais qui lui plut aussitôt qu’il le vit, tant il avait l’air endurant et solide. Une belle bête, à la robe brune, striée de fauve. Il s‘appelait Dante, un étalon de trois ans, né et élevé à la réserve. Parfait pour ces montagnes, il aura le pied sûr. Il le prépara et le sella, retrouvant les gestes si familiers, avant de grimper et de rejoindre sa partenaire. Ils filèrent ainsi à petits trot vers les falaises, pour une route assez longue. Sortir, courir et voyager, voilà ce qui plaisait fortement à Dylan, et il était ravi que sa coéquipière semble partager ce goût.

Ils s’éloignèrent assez rapidement du village, s’attaquant aux collines puis aux falaises, afin de rejoindre les chemins forestiers qui menaient à la réserve Quinault. Il regardait partout, retenant par habitude un maximum de détails, enregistrant tout ce qui pouvait lui servir pour se repérer. Il avait toujours eu une meilleure mémoire pour ça que pour des choses bêtement scolaires et ennuyeuses. La nature était encore pure, ici, inviolée. Il sourit en regardant la forêt s’étendre devant eux, ayant hâte de se mettre au travail.

- Alors, tu commences à t'habituer à la vie à Forks ? J'imagine que ça doit être différent de Phœnix. Mais bon, on ne s'ennuie pas, ici, si on aime un peu prendre l'air.

Il tourna la tête vers elle, haussant légèrement les épaules, alors qu’ils s’engageaient sur un chemin, couvert par de hauts arbres, où le bruit de l’océan proche était étouffé, disparaissant presque parfois.

- Pas de risque de s’ennuyer, j’aime bien bouger et partir courir dans la nature à la moindre occasion, répondit-il en lui souriant, lançant un clin d’œil. Avec ce métier, j’ai de quoi faire ! C’est pénible de rester dans un bureau toute la journée.

Il lui parla un peu de l’accueil tout à fait charmant reçu dans cette ville lorsqu’ils étaient arrivés. Une méfiance incroyable lorsqu’l s’était présentée au commissariat, les regards dans la rue, comme s’il était un déchet, et le fait que Raven avait erré seule dans la ville presque une heure avant que quelqu’un ne daigne se soucier d’une fillette de huit ans perdue à pleurer e pleine rue. Il était toujours furieux que ni son père ni Bella ne l’ait appelé aussitôt pour qu’il aille la chercher, tournant en rond seuls, de façon royalement inutile. Un coup de fil aurait-il été si compliqué … ?

- Et toi, tu es née à la Push ? Les habitants m’ont paru méfiants, eux aussi… Je me suis un peu promené ci et là pour voir le terrain, il y a beaucoup de traces assez étranges, dans le coin. Je pensais que c’était des ours, au début, mais ce n’est pas le cas. Peut-être des loups, mais les traces étaient trop grosses. Tu n’as rien remarqué de bizarre, pendant tes rondes ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Inspection pour une enquête   Jeu 3 Sep - 17:41

Leah tira un peu sur les rênes de Miroir pour le faire ralentir lorsqu'ils s'engagèrent sur un chemin qui descendait en pente douce, couvert par de hauts arbres, assez boueux et peu praticable. Il y avait beaucoup d'empreintes d'animaux, surtout des empreintes de cerf. Elle serra les genoux puis guida son cheval sur le sentier, sentant le regard de Dylan sur elle. C'est vrai qu'il était plutôt mignon, en fait. Avec son regard un peu sombre et ses cheveux très noirs. Il y avait beaucoup de nouveaux venus à Forks mais lui était pas mal. Leurs chevaux hennirent un peu et elle flatta l'encolure de Miroir. Il était plus nerveux lors des patrouilles, ces derniers jours, et elle se demandait pourquoi. Pas seulement lui, d'ailleurs, mais tous les autres chevaux. Elle avait songé à se changer tout de même en louve pour inspecter plus en profondeur les environs mais avait finalement repoussé l'idée, elle ne voulait pas replonger là-dedans. Elle refusait aussi tout contact avec la meute. Quoi qu'il se passe, ça pouvait être réglé avec des moyens normaux, tout à fait ordinaires. Elle tenait la malédiction loin d'elle et ça devait rester ainsi. Elle tourna à son tour la tête vers Dylan, une fois le chemin un peu plus large pour qu'ils tiennent leurs chevaux côte à côte.

- Pas de risque de s’ennuyer, j’aime bien bouger et partir courir dans la nature à la moindre occasion, répondit-il en lui souriant, lançant un clin d’œil. Avec ce métier, j’ai de quoi faire ! C’est pénible de rester dans un bureau toute la journée.

Elle lui rendit son sourire, tout à fait ravie d'être tombée sur un partenaire qui appréciait lui aussi d'aller courir dehors et de bien bouger. Il lui raconta comment ils étaient arrivés, l'accueil reçu, les réactions des habitants... Elle aurait pu le deviner, l'ambiance de cette ville était détestable, depuis la guerre, tout le monde se méfiait de tout le monde, les nouveaux arrivants étaient pointés du doigt, c'était infernal. Il lui raconta ensuite ce qui était arrivé à sa petite sœur et elle fut écœuré d'apprendre qu'ils 'était passé autant de temps avant que quelqu'un ne daigne s'inquiéter qu'une fillette de huit ans pleure toute seule dans la rue. Elle serra les dents en se penchant pour éviter une énorme branche d'un sapin, entendant tout à coup du bruit, au loin, grâce à ses sens plus acérés depuis le début de sa malédiction. La meute ? Elle tourna la tête vers l'est, plissant les yeux, percevant un mouvement. Un membre de la meute, oui, qui courait vers le village. Elle n'avait pas eu le temps de mieux voir, elle ne savait pas lequel c'était. Elle reporta son attention sur Dylan, sans cesser de scruter les alentours. Elle n'était pas à l'aise, elle avait comme une sensation de danger imminent. La forêt était trop calme... A cette heure, cela devrait grouiller de vie, mais tout était trop vide, trop silencieux. Elle devrait... Non. Non, non. Elle avait pris une résolution.

- Et toi, tu es née à la Push ? Les habitants m’ont paru méfiants, eux aussi… Je me suis un peu promené ci et là pour voir le terrain, il y a beaucoup de traces assez étranges, dans le coin. Je pensais que c’était des ours, au début, mais ce n’est pas le cas. Peut-être des loups, mais les traces étaient trop grosses. Tu n’as rien remarqué de bizarre, pendant tes rondes ?

- Si. Je viens de la Push, oui, et j'explore les lieux depuis longtemps, bien avant de faire ces patrouilles et inspections pour la police. Ce sont pas que les traces qui m'inquiètent, en fait. On entend moins les animaux, on ne les voit plus.

Elle allait ajouter autre chose lorsqu'un très gros craquement se fit entendre derrière eux. Elle tourna la tête, les mains serrées sur les rênes, imitée par Dylan. Un grognement sourd brisa tout à coup le silence et elle écarquilla les yeux. Pas un ours. Pas un loup. Autre chose. De gros. De dangereux. Un coup d'œil suffit, ils talonnèrent tous les deux leurs montures pour les mettre au galop sur le chemin, alors qu'un hurlement de bête s'élevait, raisonnant dans la vallée. Voilà pourquoi le type de la meute, toute à l'heure, avait couru ! Il avait dû prévenir les autres. Son cœur prit une brusque accélération et elle encouragea Miroir à aller plus vite, jetant un rapide regard derrière. Ce truc se déplaçait dans les fourrés, très vite. Ils dévièrent sur un autre chemin, descendant vers les lacs et la vallée, aussi vite que possible. Sa main tâtonna à sa ceinture pour tirer son arme, voyant que Dylan avait déjà sorti la sienne. L'adrénaline envahissait ses veines, l'enflammant, elle pouvait sentit une... "conscience" qui hurlait bestialement en elle. Le sol trembla tout à coup et ils virent, droit devant eux, cinq loups jaillirent brutalement des fourrés et les éviter de justesse, fonçant sur ce qui les chassait. Leurs chevaux furent épouvantés et elle fut désarçonnée violemment, tombant à terre en se cognant la tête.

Elle se retourna, moulue, voyant les membres de la meute courir dans les fourrés, sur une sorte de... bête qu'elle ne reconnut pas. Deux bras l'entourèrent tout à coup et elle poussa un petit cri, mais ce n'était que Dylan. Il la traîna avec lui, loin du combat, la poussant à monter Dante. Il grimpa derrière elle et prit les rênes, alors qu'elle cherchait Miroir du regard, mais il avait disparu. Elle se tordit le coup pour regarder derrière alors q'ils fuyaient, reconnaissant Sam qui rugissait, son poil noir hérissé, devant Seth, qui semblait blessé... Ils repartirent, aussi vite que possible, le plus loin possible du combat, le cœur battant à vive allure. Elle ne savait même plus où ils étaient, choquée, ressentant un besoin furieux de se transformer à son tour et retourner attaquer ce truc. Elle s'appuya contre Dylan en respirant profondément, ne cessant de se demander ce que c'était, ce truc, quelle bête c'était.

- Tu es blessée ?

- Heu, bafouilla-t-elle en portant une main à sa tête.

Elle toucha une bosse assez grosse puis sentit un peu de sang couler sur ses doigts. Dylan fit s'arrêter son cheval près d'un torrent et l'aida à descendre. Elle s'écroula à moitié dans ses bras, s'excusant ensuite, puis s'assit sur un rocher pendant qu'il appelait de l'aide sur son portable, marchant un peu plus loin pour obtenir du réseau. Une patrouille allait venir les chercher puis une ambulance attendra sur la route. Dylan revint s'asseoir près d'elle puis lui passa une bras autour des épaules, serrant pour la réconforter. Elle eut un maigre sourire, son cœur se calmant peu à peu.

- Merci. Je ne panique pas facilement, d'habitude, mais là...
Revenir en haut Aller en bas
Dylan C. Swan
Enquêteur
avatar

Activité : Présent
Statut : Fondateur
Messages : 51

Âge Rpg : 21 ans
Statut marital : Parfois célibataire
Particularité : Traqueur

MessageSujet: Re: Inspection pour une enquête   Lun 14 Sep - 20:23

- Si. Je viens de la Push, oui, et j'explore les lieux depuis longtemps, bien avant de faire ces patrouilles et inspections pour la police. Ce ne sont pas que les traces qui m'inquiètent, en fait. On entend moins les animaux, on ne les voit plus.

Dylan ne comprenait pas ce qui pouvait se tramer dans ce patelin, c’était insensé ! Des traces que personne ne reconnaissait, des animaux qui partaient trop loin pour qu’on puisse les trouver… Les chasseurs étaient déjà venus le signaler au commissariat, inquiets, il avait vu passer un rapport, grâce à son père. Il se mordillait les lèvres, perdu dans ses pensés, lorsqu’il entendit un très gros craquement, comme si un rocher venait de cogner contre un arbre. Ils se tournèrent, presque en même temps et il sentit son souffle se bloquer dans sa gorge. C’était une bête, qu’il distinguait à peine, mais d’une taille impossible pour un loup ou un ours. Ils lancèrent aussi tous les deux leurs chevaux à plein galop, sans même se consulter, tandis qu’un hurlement sauvage et bestial s’élevait derrière eux. Une flambée d’adrénaline le fit trembler, alors qu’il trait son arme d’une main puis enlevait le calot de sécurité avec les dents, l’autre main serrée sur les rênes de son cheval. Il était prêt à se retourner et tirer lorsque tout à coup, sous son regard éberlué, cinq énormes loups gros comme des ours surgirent des fourrés, droit devant eux.

Il faillit lâcher son arme lorsque son cheval se cabra avec violence, manquant de chuter. Leah avait été désamorcée, jetée à terre alors que les gros loups les ignoraient pour se jeter en grognant sur la bête qui les suivait. Il jura, maîtrisant Dante avant de sauter de la selle et courir vers Leah. Il la souleva sans tenir compte de son petit cri de surprise, la tirant avec lui jusqu’à son cheval. Allez, vite ! Il la poussa à grimper en selle, jetant un regard en arrière. Les loups attaquaient une sorte de bête énorme, dans les fourrés, plus loin. Qu’est-ce que c’était ?! Il grimpa à son tour derrière Leah, relançant son cheval au galop, sans même regarder où ils allaient, ils se soucieront du chemin plus tard, il pourra le retrouver de toute façon. Il ne dit rien durant un moment, uniquement préoccupé par l’idée de mettre la plus longue distance entre ces monstres et eux. Leah s’appuyait contre lui en tremblant, elle devait aussi être sous le choc. Ils descendirent à une vitesse peu raisonnable, arrivant sur la berge, le long d’un torrent très vif. Tout était plus calme, ici, un léger vent agitait les feuilles des arbres et le bruit du torrent couvrait les autres.

- Tu es blessée ?

- Heu, bafouilla-t-elle en portant une main à sa tête.

Elle avait dû s’entailler à la tête, en chutant tout à l’heure. Il poussa encore son cheval un peu plus loin avant de s’arrêter, près de quelques gros rochers. Il descendit puis aida Leah à faire de mal, la rattrapant avec souplesse. Elle s’excusa mais ce n’était rien, si elle était blessée. Elle s’assit puis il tira son portable de sa poche, appelant d’abord l’hôpital puis le commissariat. Il dû prendre un peu de temps pour qu’on sache les retrouver puis expliqua assez vite au flic qui prit l’appel ce qui s’était passé. Une fois fait il revint s’asseoir près de sa collègue, passant un bras autour de ses épaules pour la réconforter. C’est bon, ces bêtes étaient loin, même s’il gardait un œil prudent sur les environs. Il ignorait à quelle vitesse pouvaient voyager ces trucs mais n’était pas certain de vouloir le découvrir, d’autant plus qu’on ignorait s’il y en avait d’autres ou si ce n’étaient que des loups isolés qui avaient mutés.

- Merci. Je ne panique pas facilement, d'habitude, mais là...

- N’importe qui aurait réagi comme ça, dit-il avec un petit soupir. On a bien failli se faire bouffer par six monstres, il y a largement de quoi paniquer.

Et ils n’étaient pas en sécurité ici, alors si la patrouille pouvait avoir l’extrême amabilité de bouger ses fesses assez vite, ce serait vraiment très bien. Il regarda son pistolet, regrettant de ne pas être plutôt équipé avec un bon fusil de chasse u une arme avec une portée de tir plus grande. Il reporta le regard sur le paysage, voyant tout à coup des silhouettes, plus haut sur les versants, entre les arbres. Pas bon. Pas bon du tout. Il se leva d’un bond, regardant tout autour de lui. Dante montrait déjà de forts signes de nervosité, remuant sur la berge. Réfléchis… Ils étaient trop lourds, pour leur cheval, en course. Ils devaient fuir ou se cacher. Il se força à se concentrer, scrutant la forêt, le torrent, les deux berges. Il fut pris d’un coup d’une sorte de… répulsion, en regardant vers le Nord, tout son être lui criait de ne pas aller par là. L’est ne lui inspirait pas non plus confiance, même s’il serait incapable d’expliquer pourquoi. Il fit signe à Leah de se lever, tourné à présent vers l’ouest.

- Viens, on doit bouger.

Ils remontèrent sur leur cheval, partant aussitôt vers l’ouest. Dylan le talonna pour le faire avancer plus vite mais la bête était déjà assez effrayée pour ne pas traîner. Ce nouveau chemin était presque impraticable, les forçant à ralentir pour que Dante ne se brise pas une patte. Il jura entre ses dents, Leah, accrochée à lui par la taille derrière resserrant sa prise. Elle poussa tout à coup un cri d’alerte et quelque chose de noir et gros frappa violemment leur cheval au flan. Dylan fit un vol plané brutal avant d’atterrir contre un gros sapin et se cogner la tête contre le tronc. La douleur l’étourdit et il s‘affaissa comme une poupée de chiffon. Ses yeux se fermèrent malgré lui et il lutta pour rester conscient, entendant d’autres grognements de bête s’élever. Le noir l’envahit sans qu’il puisse se débattre. Lorsqu’il revint à lui, péniblement, il jugea que son évanouissement avait dû durer au moins quelques minutes. Il grimaça, toujours allongé dans les fourrés, entendant comme les bruits d’un combat. Leah avait bien eu le temps de fuir, au moins ?!

Il s’appuya sur les coudes pour se redresser, pris de nausées, la vue encore floue. Leah était… Il l’aperçut tout à coup, elle courut vers lui et se jeta à genoux par terre. Au même moment, il entendit un coup de feu, puis plusieurs. La patrouille avait dû arriver. Il eut un hoquet en voyant Leah couvert de larges morsures aux deux bras. Il y avait plus de monde, d’un seul coup, des gens criaient, on appelait un médecin. Il s’aida du tronc pour se relever, une main sur la tête, grimaçant.

- Leah, ça va ? souffla-t-il. Comment as-tu échappé à la bête ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Inspection pour une enquête   Lun 21 Sep - 10:14

- N’importe qui aurait réagi comme ça, dit-il avec un petit soupir. On a bien failli se faire bouffer par six monstres, il y a largement de quoi paniquer.

Six... Un seul plutôt. Elle retint un très long soupir blasé, sachant déjà très bien que cette fois, elle n'échappera pas à la discussion avec ses "amis", ou collègues, confrères, peu importe comment ils se nommaient entre eux. Ils voudront savoir pourquoi elle ne s'était pas transformée pour combattre, puis parler de cette bête, organiser des rondes dans la forêt s'ils ne l'avaient pas tué puis vérifier s'il en existait d'autres. Elle se tordit nerveusement les mains en songeant à son petit frère. Et s'il avait été blessé ?! C'était son frère, elle avait peur pour lui ! Dylan se leva tout à coup d'un bond en regardant autour d'eux. Quoi ... ? Elle le regarda, puis les alentours, puis lui à nouveau, assez surprise par son air. Il détaillait tout, puis grimaçait ou hochait la tête selon l'endroit. Il pouvait sentir d'où venait le danger, alors ? Mais comment il faisait ? Elle savait qu'elle en était capable mais sous sa forme lupine, pas en tant qu'humaine. Il lui fit signe de se lever et elle s'exécuta aussitôt. La bête hurlait de plus en plus fort, en elle, rugissant pour être libérée. Elle en tremblait, par ses efforts pour la contenir.

- Viens, on doit bouger.

Elle grimpa sur la selle de leur cheval derrière lui, s'accrochant à sa taille. Ils filèrent aussitôt dans un nouveau chemin, s'enfonçant sous les arbres. Elle était déjà venue courir ici, il y a longtemps maintenant, sous forme de loup, le terrain n'était pas fait pour les hommes ni les chevaux, il n'y avait quasiment aucun sentier et ils n'étaient pas praticables. Elle resserra sa prise en regardant tout autour d'eux, tous les sens en alerte. Pour une fois, elle se laissait dicter par son instinct de louve, tendue. Elle détecta la présence au moment où elle fonçait sur eux et poussa un cri d'alerte. La bête frappa brutalement leur cheval sur le côté, le tuant sur le coup, alors que Dylan était éjecté avec violence tout comme elle. Elle atterrit dans les fourrés, se relevant aussitôt, mais son collègue se cogna la tête contre un arbre puis s'affaissa aussitôt les yeux fermés. Elle ne réfléchit pas.Son corps se tordit, ses vêtements s'enfonçant avec sa peau alors qu'elle laissait la bête prendre le contrôle, son visage se déformant pour laisser apparaître des yeux noirs féroces, un museau, des poils gris et blancs la recouvrir alors qu'elle ouvrait la gueule en lâchant un grognement de bête sauvage.

Elle se jeta aussitôt sur son adversaire, tous crocs dehors. Mi-loup, mi-ours, avec un corps difforme, énorme et recouvert de poils noirs, elle ignorait ce que c'était mais peu importe. Il était rapide et il eut le temps de filer sur le côté, la prenant par surprise et elle couina lorsqu'il la mordit aux pattes avant avec vélocité. Il se déplaçait très vite, pour une bête de cette taille. Elle se jeta de nouveau à l'attaque, essayant de repousser ce truc loin de son coéquipier, son esprit guidé par la bête. Un coup de feu retentit tout et la bête hybride hurla de rage, la bave aux crocs. Leah recula sèchement, tombant dans les fourrés, alors que le truc fuyait, sous d'autres coups de feu. Elle se retransforma très vite, haletante, les bras couverts de morsures et suintant de sang. La patrouille. Les renforts. Elle se tordit sur le sol avec un petit cri de douleur en reprenant forme humaine, juste à temps. Des hommes arrivèrent en courant, avec l'uniforme de la police, alors que d'autres coups de feu retentissaient. Elle se releva avec leur aide, le cœur battant à toute allure, les manches de son uniforme déchiré révélant les larges plaies. Et Dylan ? Elle le chercha du regard, alors qu'on l'exhortait à se tenir calme, qu'on allait la tirer de là pour la soigner.

Elle se précipita sur Dylan, titubant à moitié, alors qu'il se relevait avec peine en s'appuyant contre l'arbre. Derrière eux, l'adjoint du chef Swan appelait un médecin, pendant que deux autres flics leur répétaient de ne pas bouger, qu'on allait les emmener à l'hôpital. Elle prit à ce moment conscience de la douleur qui lui vrillait les deux bras, du sang qui s'écoulait. De profondes marques de crocs la marquait. Elle vit quelques collègues revenir vers le groupe principal, armés de fusils de chasse. Ce truc avait-il effrayé par le bruit ? C'était une bête sauvage, il n'avait peut-être jamais été sous le coup des armes à feu.

- Leah, ça va ? souffla-t-il. Comment as-tu échappé à la bête ?

- Grâce aux secours, souffla-t-elle. Elle m'a mordu mais ça va aller, ça va aller...

Le médecin arriva à ce moment avec des hommes. Ils furent transportés tous les deux, aussitôt, vers les voitures et l'ambulance. On les soigna dans l'urgence, pour arrêter le sang et les stabiliser, avant de les conduire à l'hôpital de Forks. Leah ne lâcha pas un seul mot durant tout le trajet, ne cessant de revoir le truc qu'elle avait combattu, cette espèce de loup, ou d'ours. Leur arrivée fit sensation, deux ambulances suivies de trois voitures de flics tous armés de lourds fusils... Les infirmiers installèrent Leah dans une salle d'examen, lui enlevant ce qu'elle portait pour la laisser en soutien-gorge puis désinfecter ses blessures avant de les laver et recoudre. Elle observa la plafond blanc, pendant qu'on lui faisait des piqûres pour prévenir toute infection du sang, allongée sur le brancard. Les docteurs devaient être en train d'examiner Dylan pour savoir s'il n'avait pas une commotion cérébrale. Un sanglot l'étrangla tout à coup à moitié et elle fondit en larmes, sans pouvoir sen empêcher. Une infirmière vint aussitôt lui donner un mouchoir et lui tenir la main, avec gentillesse, en lui disant que les soins étaient bientôt fini et qu'on allait l'emmener dans une chambre.

Elle fut soignée à la tête puis ils la recouvrirent d'une couverture avant de pousser à nouveau le brancard dans les couloirs. Elle crut voir le docteur Cullen, un peu plus loin, alors qu'on l'emmenait au premier étage, mais elle devait s'être trompée. Elle retrouva Dylan dans la chambre, lui souriant faiblement pendant qu'on l'installait à son tour. Ils devaient se reposer, à présent, essayer de dormir. Ils pouvaient aussi demander à parler à un psychologue. Elle refusa d'un léger signe de tête, sachant qu'un psychologue humain ne pourrait pas grand-chose pour elle. Une fois les infirmières sorties, elle tourna la tête vers Dylan, essayant de ne pas bouger ses bars recouverts de bandages épais.

- Je ne sais pas ce qu'était cette bête, souffla-t-elle. On aurait dit une sorte de... croisement. Comme un animal hybride. Il était énorme, avec un corps faisant penser à un ours difforme, un museau et des pattes de loup.

Elle reporta le regard sur le mur face à son lit, se perdant un instant dans la contemplation du poster qui y était accroché, représentant la baie de la Push. Le paysage familier eut le mérite de la réconforter un peu, ui arrachant même un maigre sourire.

- Il faudrait organiser des battues. Tu as une idée de ce que pouvait être ce truc ?
Revenir en haut Aller en bas
Dylan C. Swan
Enquêteur
avatar

Activité : Présent
Statut : Fondateur
Messages : 51

Âge Rpg : 21 ans
Statut marital : Parfois célibataire
Particularité : Traqueur

MessageSujet: Re: Inspection pour une enquête   Mar 27 Oct - 11:04

– Grâce aux secours, souffla-t-elle. Elle m'a mordu mais ça va aller, ça va aller...

Ça va aller, ça va aller… Avec la tête qu’elle tirait, il n’en était pas vraiment sûr ! Il n’eut cependant pas le temps de faire quoi que ce soit, on vint les emmener vite fait loin d’ici, en les transportant vers l’ambulance qui les attendait. Dylan se laissa faire sans opposer la moindre résistance, complètement sonné encore et sa tête l’élançant à cause du choc. Pourtant, le danger était loin… Non, il n’avait aucun moye de le savoir, c’était juste une intuition, les hommes du commissariat ne pourront pas rattraper ce truc. Durant le trajet jusqu’à l’hôpital, il se repassa l’attaque en boucle, ce qu’il avait pu voir de cette bête, cherchant à comprendre ce qu’elle pouvait bien être. Un loup, un ours, une sorte de loup qui avait muté par il ne savait quelle caprice de la nature ? C’était déjà arrivé, on retrouvait de temps en temps des loups étranges avec des caractéristiques incompréhensibles, souvent des espèces malformées et ou ayant subi de graves troubles, qui les avait transformé. Mais ces bêtes ne survivaient pas, trop mal adaptés, rejetés par leur propre espèce, souvent trop faibles pour vivre seuls. Aucuns n’avaient la force titanesque de ce loup. Dylan soupira lorsqu’on le fit entrer dans l’hôpital, remarquant que les badauds s’agglutinaient déjà pour voir pourquoi la police suivait ainsi l’ambulance.

Un médecin se chargea de l’examiner puis de lui prodiguer des soins, sans que le jeune homme ne décroche un seul mot. Une mutation génétique puissante et en pleine santé était en liberté dans la forêt, proche de plusieurs réserves indiennes ainsi que des villes. Un animal qui n’hésitait pas à s’en prendre ouvertement aux hommes alors que les loups, plus craintifs, avaient plutôt tendance à fuir. Un loup ordinaire chasse de petits animaux, s’en prenait parfois à des moutons ou autres lorsqu’il en avait l’occasion, mais il ne s’approchait pas de l’homme. Il faudrait vraiment une famine très grave et longue pour qu’il ose le faire. Or, ici, cette bête s’en était prise à eux, alors qu’ils étaient deux, c’était illogique. Il réfléchissait toujours à cette incohérence quand on vint le transporter dans une chambre, où il fut rejoint peu de temps après par Leah. Il lui fit un faible sourire, voyant bien qu’elle était dans un piteux état, les bras recouverts de bandage. Un des médecins leur proposa gentiment de rencontrer un psychologue mais Dylan refusa d’un signe de tête, tout comme sa collègue. Ce n’était pas d’un psy, dont il avait besoin, mais d’un expert sur les loups et d’un autre qui s’y connaissait sur les mutations touchant le monde animal. On les laissa enfin seuls, en leur disant de se reposer, dormir. Comme si c’était possible.

– Je ne sais pas ce qu'était cette bête, souffla-t-elle. On aurait dit une sorte de... croisement. Comme un animal hybride. Il était énorme, avec un corps faisant penser à un ours difforme, un museau et des pattes de loup.

Ouais… Dylan ramena la couverture jusqu’à son menton, le regard dans le vague. Petit, il avait lu une légende assez terrifiante sur un loup hybride du même genre, en France, dans le Gévaudan. Puis il y avait aussi ces quatre ou cinq loups, bien plus gros que leurs congénères mais avec une allure ordinaire, qui avaient sauté sur ce machin pour l’attaquer. Décidément, il y avait beaucoup de monstres, dans cette forêt. Dieu merci, ni Bella ni Raven n’étaient fans de randonnées en forêt, elles n’iront pas se perdre trop loin dans le parc national, où cette bête vivait. De toute façon, connaissant Charlie, il avait déjà dû mettre toute la ville en état d’alerte, voire toute la région.

– Il faudrait organiser des battues. Tu as une idée de ce que pouvait être ce truc ?

– Aucune… Il faudrait qu’on puisse interroger un expert animalier, un scientifique qui puisse nous dire quelles genres de mutations ou malformations de naissance peuvent changer une bête ainsi.

Organiser des battues, oui, mais avec beaucoup d’hommes et solidement armés, oui. Il lança à Leah qu’il faudra aussi avertir toutes les réserves pour qu’elles restent sur leurs gardes et que les villageois n’aillent pas s’aventurer en pleine forêt, on ignorait quel était le territoire exact de cette bête. La vie à Forks commençait décidément très bien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Inspection pour une enquête   

Revenir en haut Aller en bas
 
Inspection pour une enquête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Profession enquêteur Sims 3 Ambitions
» Votes pour une enquête ouverte pour le vol de Maya
» Abonnement Xbox Live : 13 mois pour 30 €
» Quelle PSP choisir... pour Monster Hunter bien sûr!!
» Fin de l'association UDE/Ankama pour Wakfu TCG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Enfant du crépuscule :: Etat de Washington :: Massif d'Olympic :: Quinault-
Sauter vers: