Le monde a changé, les vampires aussi, les humains sont prêts pour la guerre...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rosalie H. Cullen [Validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosalie H. Cullen
Lycéen(ne)
avatar

Activité : Présent
Statut : Membre
Messages : 15

Âge Rpg : 19 ans / 89 ans
Statut marital : Mariée
Particularité : /

MessageSujet: Rosalie H. Cullen [Validée]   Mer 10 Aoû - 16:42

Rosalie Cullen



Nom : Hale Cullen

Prénoms : Rosalie Lilian

Age : 19 ans / 89 ans

Race : Vampire

Statut marital : Mariée

Particularité : /



Histoire :


Même lorsque les souvenirs sont trop douloureux, on ne peut les effacer d'un revers de main seul, le choc suffisant pour perdre la mémoire ne venait jamais lorsqu'on le désirait soit-même. Rosalie en savait quelque chose, plus aucun choc après sa transformation ne fut suffisant pour effacer à jamais sa vie humaine. Une vie qui revenait parfois comme une gifle brutale dans sa mémoire lorsqu'elle n'y prenait pas garde et qui continuait à la poursuivre quoi qu'elle fasse, où qu'elle se rende, une vie dont elle ne voulait plus. Enfant, Rosalie n'aurait pu croire l'existence qui l'attendait. Née à Manchester dans une modeste famille d'ouvriers, fille unique et choyée de sa mère qui désespérait d'avoir enfin un enfant, suite à de lourds soucis médicaux. La Grande Guerre battait son plein en Europe lorsque la petite vint au monde, en 1915, dans un petit hôpital de quartier pauvre, décrépi comme l'était la population aux alentours.

Sa mère travaillait comme couturière à domicile, son père dans une usine de voitures, rapportant de quoi manger à la maison et un peu de quoi instruire leur fille. Rosalie Lilian apprit à lire, écrire et compter, ce qu'il fallait pour s'en sortir dans la vie, puis laissa l'école à neuf ans pour travailler avec elle, apprenant l'art de la couture et de la broderie, cousant des vêtements et des motifs, se révélant bien vite douée dans le domaine. Des "doigts de fée", comme on disait alors, un talent qu'elle travailla avec soin, dépassant même sa mère dans le domaine et éveillant ses espoirs que la jeune fille ait un meilleur avenir que ses parents. Il n'y avait cependant pas que cet exercice qui se développait chez la jeune femme mais également son physique. Elle eut très tôt, dès quatorze ans, des formes de femme et la nature, à l'adolescence, lui offrit beauté et charme, un visage fin et deux yeux verts émeraude envoûtants. Elle charmait déjà les hommes, jeunes ou âgés, par ce regard émeraude et son corps jeune et très féminin.

A seize ans, elle trouva un autre emploi, mieux payé, dans un atelier de couture renommé, au plus grand bonheur de ses parents qui voyaient pour elle un avenir plus éclairé et loin de la misère. Elle déménagea ainsi dans le Missouri, personne ne pouvant alors croire qu'elle avait à peine seize ans. Trois mois après le début de son contrat, elle fut agressée par son propre patron. Ce dernier lui faisait des avances depuis son embauche, qu'elle repoussait sans cesse. Un soir, il la coinça dans l'atelier après le départ des autres couturières et la viola. Jamais Rosalie ne s'en ouvrit à qui que ce soit, par honte et peur de perdre ce travail et se retrouver complètement démunie. Son patron recommença à plusieurs reprises, abusant d'elle dès qu'il le pouvait, la menaçant de le faire jeter à la rue si elle parlait, d'empêcher d'autres ateliers de l'embaucher. Terrifiée et encore bien jeune, elle n'osait appeler à l'aide, le laissant la violer sans riposter, peu à peu détruite de l'intérieur.

Bien plus tard, âgée de dix-huit ans, alors qu'elle n'était plus que l'ombre d'elle-même, vivant sans réellement faire attention à ce qui l'entourait, elle apprit une nouvelle qui agit comme un véritable électrochoc sur elle. Elle était tombée enceinte de l'homme qui la brutalisait en secret depuis deux ans. Ce fut comme si elle s'éveillait d'un long cauchemar, la peur la secouant violemment. Plus la peur pour elle-même, cette fois, mais pour ce qui pourrait arriver à son bébé si on découvrait comment il avait été conçu. Le soir-même de cette découverte, elle récupéra toutes ses économies, emballa quelques affaires puis s'enfuit, sans même appeler ses parents ni prévenir qui que ce soit. Beaucoup de personnes étaient sur les routes à cause de la Grande dépression, elle pouvait passer inaperçue dans le flot de personnes partant loin de chez elles en quête d'un emploi. Elle voyagea longtemps, vivant en chemin de petits boulots et de ce qu'elle pouvait parfois voler. Cette vie la contrait à se secouer à s'éveiller au monde, petite fille devenue jeune femme et encore plus belle qu'à ses seize ans.

Rose accoucha alors qu'elle approchait de ses dix-neuf ans, mettant au monde un magnifique petit garçon vigoureux et en bonne santé qu'elle nomma Christopher. Christopher Hale. Elle avait trouvé refuge dans un orphelinat de Chicago pour mettre son bébé au monde, les employés de l'établissement ayant l'habitude de recevoir régulièrement des mères-filles souvent très démunies et qui ignoraient où aller. L'accouchement avait été particulièrement long et éprouvant, bien trop pour elle. La vie l'avait déjà privée d'une grande partie de ses forces, donner la vie fut un effort immense. Elle put à peine tenir son enfant dans ses bras, l'allaiter, puis le laisser dans son berceau pour la nuit. La jeune femme qui l'avait fait accoucher resta près d'elle à lui tenir le soir, la main. Elle aussi était exceptionnellement belle, avec de longs cheveux noirs tombant en vagues bouclés sur son dos, la peau si pâle et d'une froideur de pierre, les yeux sombres. Elle avait la beauté d'une de ces dames de l'ancien temps, une femme de Noblesse.

– Je vais mourir, murmura Rosalie.

Elle se sentait de plus en plus faible, à mesure que la nuit avançait. L'effort avait été trop important. Son enfant allait sans doute rester ici... C'était des gens biens, il pourra s'en sortir malgré tout. Quant à elle, ses forces la quittaient. Lorsque sonna minuit, elle sut qu'elle avait dix-neuf ans. Dix-neuf, un fils, la vie d'une vie. La jeune femme se pencha et l'embrassa sur le front, puis descendit contre son cou. Rose sursauta violemment en sentant des dents transpercer sa peau et un feu immense envahir ses veines. Elle n'eut pas la force de crier, se cabrant et retombant contre son lit de mort, sans comprendre ce qui lui arrivait. Elle mourut en effet ce jour-là. La jeune dame déclara son décès au cours de la nuit et l'emporta loin de l'orphelinat, l'emmenant dans une petite maison au creux d'une forêt le temps de sa transformation. Lorsque Rose s'éveilla, elle n'était plus la même. Sa beauté était amplifiée, ses yeux d'émeraude avait laissé place à un regard rubis, son corps était si pâle et froid, si dur.

Sa créatrice, Mélina O'Conell, venait d'Irlande du Sud et lui expliqua l'avoir mordue car elle avait eu pitié d'elle, une jeune femme si jeune déjà condamnée alors qu'elle n'avait pas eu le temps de vivre ni de profiter de quoi que ce soit. Même si cela pouvait sembler étrange, Rose ne lui en voulut pas. Elle avait pu mettre son bébé au monde et il vivait à présent en sécurité, c'est tout ce qui compta pour elle suite à sa transformation. La première année, elle resta à l'écart de toute activité humaine, apprenant avec Mélina à chasser et se nourrir, à maîtriser sa force et à évoluer dans ce monde sans qu'on soupçonne qui elle était. Une fois cette étape franchie, Mélina lui proposa de rester avec elle ou de filer de son côté. La jeune vampire choisit la vie en solitaire, retournant tout d'abord à Chicago pour voir son fils. Elle découvrit un beau petit garçon de un an, aux cheveux châtains raides et aux yeux verts comme les siens. Il vivra. Il grandira. Il deviendra sans doute un jeune homme charmant. Cela suffisait à Rosalie.

Comprenant qu'elle ne pouvait plus approcher cet enfant ni vivre trop longtemps avec les humains, Rosalie décida alors de s'éloigner de ce monde afin de moins souffrir. Comme après une première séparation de son environnement, il fallait partir pour se reconstruire. Elle quitta les Etats-Unis et traversa l'Atlantique pour s'établir en Europe, voyageant au gré de ses envies d'un bout à l'autre des différents pays. Elle parcourut longuement le vieux continent puis retourna, des années plus tard, en Amérique, alors que les années 80 battaient leur plein. C'est en 1987, soit 53 ans après sa mort déclarée en couches, qu'elle rencontra Carlisle, Esmée et Edward. Rose étant seule et très lasse d'une vie à laquelle elle ne trouvait aucun goût, elle accepta d'intégrer leur clan et de découvrir leur mode de vie, plus respectueux de la vie humaine que ce qu'elle avait toujours connu depuis sa transformation. Cependant, Carlisle et Esmée avaient beau être très affectueux, elle ne pouvait les considérer comme des parents adoptifs, défiante à cette idée, elle qui n'avait pu même s'ouvrir de ses ennuis à ses propres parents.

Sa rencontre avec Emmett se fit en 1995. Elle était occupée à chasser dans les forêts d'Alaska lorsqu'elle avait repéré ce grand et fort vampire se battant avec un grizzli en riant très fort. Elle était restée là à l'observer, d'abord surprise qu'un vampire puisse trouver autant de plaisir à combattre un animal, même imposant, puis l'avait trouvé bien mignon avec ses fossettes se creusant lorsqu'il riait et ses cheveux noirs en bataille. A la fin de son combat, elle s'était approchée et il avait remarqué sa présence. Il lui avait alors demandé si elle était un ange descendue d'une étoile de l'univers et qu'il n'avait jamais vu de pareils yeux dorés. Sympathiser avec lui fut rapide, l'aimer un peu plus long, et l'épouser se fit au cours de l'année suivante. Il agit sur elle comme un médicament, la preuve qu'un homme pouvait l'approcher sans intention de la brutaliser. Il adopta le régime végétarien pour elle et vécut à partir de ce moment comme membre à part entière du clan.

Le clan s'agrandit quelques années plus tard avec l'arrivée d'Alice et de Jasper, peu de temps avant que la guerre n'éclate à nouveau sur leur monde. Une guerre violente qui dura quatre ans et qui fut porteuse de lourdes conséquences pour chacune des espèces de cette planète. Les vampires avaient changé, Rose ignorant comment elle devait prendre cette nouvelle. Allait-ce être un bien ou un mal pour l'avenir de leur espèce ? Seul le temps le leur dira, désormais. La jeune vampire avait le sentiment que rien n'était encore terminé, le clan Antonescu n'avait pas été entièrement détruit, pas plus que les Enfants de la Lune.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rosalie H. Cullen [Validée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma prèz ! [validé]
» [CF] Proposition de Planning (pour l'instant non-validé)
» Présentation Lara [validée]
» Ninja Assassin[validé]
» [Suggestion] Masquer la ChatBox aux invités (non-validés)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Enfant du crépuscule :: Service des Membres :: Bureau des Fiches d'Identité :: Fiches Validées-
Sauter vers: