Le monde a changé, les vampires aussi, les humains sont prêts pour la guerre...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Troisième échange de sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Démétri Volturi
Garde Volturi
avatar

Activité : Présent
Statut : Membre
Messages : 57

Âge Rpg : 27 ans / 1 214 ans
Statut marital : Célibataire
Particularité : Traqueur

MessageSujet: Troisième échange de sang   Mar 28 Fév - 22:22

Ils étaient déjà passés par ce secteur-là et avaient relevé beaucoup de traces, mais de vieilles traces, comme le souligna une fois de plus Démétri d’un ton un peu plus exaspéré lorsque Félix demanda pourquoi ils n’y retournaient pas. Merci de lui faire confiance pour savoir depuis combien de temps étaient partis leurs ennemis d’un endroit. Bref. Il était assis par terre, près de la table basse avec les jumeaux et le géant du clan, dans un salon rendu plus sombre par un orage très fort et la pluie frappant contre les carreaux avec une violence inouïe. Un jour habituel, somme toute, un jour d’hiver à Forks, ce pays avait de quoi vous plomber le moral. Aro était reparti en Italie avec le reste des troupes pour préparer la seconde phase de l’offensive, pendant qu’eux poursuivaient leur mission ici. La table basse était recouverte par une immense carte très détaillée, avec des coups de crayons, des cercles et chemins tracés au fluo, en plus d’une montagne de notes étalées autour d’eux. Ils discutaient stratégie depuis une bonne heure, maintenant, mordillant les crayons et concevant divers plans.

Ils étaient en mode « détente » si on pouvait dire ça. N’étant pas sortis aujourd’hui et n’ayant rien de prévu comme comédie à jouer devant les humains, comme c’était dimanche, aucun d’entre eux n’avait pris la peine d’enfiler des chaussures, se coiffer correctement façon humaine, ou prendre soin d’avoir un style convenant à la fois à cette époque, à ce pays et à ce qui était toléré des habitants de la région. Pas de lentilles de contact non plus, leurs boîtes attendaient tranquillement sur la plaquette au-dessus du lavabo, dans la salle de bain. Félix se pencha pour attraper leur sac et sortir les clichés qu’ils avaient pu prendre de leurs ennemis la veille dans l’après-midi. On ne distinguait pas grand-chose, malheureusement, pas bon pour chercher d’éventuels points faibles ou des traces de blessure. Ils discutaient de ça lorsqu’un malaise vint prendre le traqueur, un malaise qu’il mit un certain moment avant de le rattacher à leur futur collègue. Alec lui lança un regard interrogateur lorsque Démétri prit son portable, assis près de Jane et le coude appuyé contre la table basse, mordillant un crayon de bois entre ses dents.

Le traqueur répondit rapidement qu’il pouvait sentir que Dylan avait un problème, tout en composant le numéro puis mettant le téléphone à son oreille. Félix sourit un peu en ajoutant que ça oui, il devait en avoir pas mal, des problèmes, au point où il en était. Au bout de quelques sonneries, le jeune humain décrocha enfin, d’un ton de voix laissant supposer qu’il était proche de l’évanouissement. Fronçant les sourcils, le Russe lui demanda ce qui lui arrivait, s’il avait été attaqué par une de ces chimères. Ça n’en avait pas l’air, on aurait plutôt dit qu’il avait un malaise ou quelque chose du genre, enfin… Derrière lui, on entendait une conversation, où se mêlaient des voix humaines et les voix des Cullen. En plein « déjeuner » ? Eux aussi aimaient donc beaucoup ça, ce genre de pièce de théâtre, ou bien ils s’étaient habitués, à force de côtoyer les humains. Bon, bref, peu importe.

Dylan – C’est bon, je vais très bien.

Démétri – Je viens te chercher.

Il raccrocha et glissa son portable dans sa poche avant de se lever pour aller mettre ses lentilles, des chaussures et tâcher d’être plus présentable qu’à l’heure actuelle. Pendant ce temps, Félix et Alec s’étaient mis à disserter sur les premiers signes de changements que devaient déjà ressentir leur futur collègue et parier sur les conneries probables qu’il fera au cours de ses premières années. Eh, oh, un minimum de compassion, ils étaient tous passés par là ! Démétri soupira un peu, souriant néanmoins, en enfilant un pull puis une veste, après avoir mis ses lentilles. Bon, allez. Félix lui lança les clés de la voiture juste avant qu'il ne sorte, descendant tranquillement les longs escaliers de l'immeuble où ils étaient installés pour le moment, au milieu d'autres humains innocents. Il fallait un peu moins de dix minutes en voiture pour rejoindre la villa des Cullen, là où leur futur nouveau-né attendait. S'il n'avait pas essayé de fuir entre-temps. Démétri se glissa dans la voiture puis mit le contact, ne croisant presque pas de voitures sur le trajet tant il pleuvait, la circulation en devenait dangereuse. Faisaient bien d'être prudents, les petits humains, tant leur espèce est fragile.

Après un court trajet, Démétri se gara juste devant l'entrée de la maison des Cullen, sortant vite et marchant jusqu'à la porte d'entrée. Après avoir sonné, il lança un bref regard au blondinet couvert de cicatrices qui vint lui ouvrir, jetant un regard à l'intérieur. Dylan était assis par terre à côté de sa petite sœur, blotti contre le mur en position fœtale. Le sang de Démétri, qu'il avait avalé, le travaillait déjà depuis un moment, à présent, pas étonnant qu'il soit dans cet état. Allez, il allait repartir d'ici, ça ne servait pas à grand-chose de le laisser déjeuner avec sa famille et les Cullen, il n'était plus en état de manger ou boire grand-chose, maintenant. Il s'avança, ne jetant qu'un très bref regard rapide à la petite humaine. Elle-même, si elle continuait d'approcher ainsi les Cullen, rejoindra bientôt leur monde.

Démétri – Je vais t’emmener chez nous, pour que tu ne restes pas seul. Il y a juste les jumeaux, là-bas, ça ira.

Avançant encore, il lui tendit la main pour l'aider à se relever, le tirant avec aisance puis le rattrapant par le bras en le voyant vaciller. Allez, en route. Marchant près de lui, il l'emmena dehors puis lui ouvrit la portière côté passager, allant ensuite se rasseoir au siège conducteur en claquant la porte. Le traqueur renfonça de nouveau la clé dans le contact puis démarra, quittant assez vite le domaine des Cullen pour revenir sur la grande route. Il conduit sans rien dire, laissant à Dylan un peu de temps pour reprendre ses esprits et intégrer ce qui lui arrivait. Une fois revenus, il le fit sortir de la voiture puis le porta à moitié dans les escaliers, rentrant à l'appartement et voyant les jumeaux et Félix toujours au même endroit. Le géant, avec sa bonne humeur habituelle, lança à Dylan qu'il avait une sale tronche. Merci bien. Allez... Il l'emmena dans la chambre et le fit s'allonger sur le lit, s'asseyant ensuite sur le rebord en le regardant. Il devait se sentir très mal mais c'était normal, il arrivait au stade où faire machine arrière était impossible. Tout allait bien se passer, c'était bientôt terminé. Le traqueur se leva puis alla fermer la porte de la chambre, prévenant simplement Félix d'appeler l'équipe médicale, comme ils disaient entre eux, pour qu'ils viennent se mêler à l'hôpital de Forks. Son géant d'ami hocha la tête en prenant le téléphone, pendant qu'Alec demandait s'il fallait appeler Aro tout de suite.

Démétri – Oui, qu'il soit au courant. Je le recontacterai après pour organiser la suite. Merci, mon vieux.

Une fois la porte refermée en douceur, Démétri revint près de Dylan et s'assit sur le lit, à côté de lui. Tout allait bien se passer. Il se pencha sur lui puis lui tourna un peu la tête sur le côté, dégageant son cou, puis lui murmura de ne pas trop s'angoisser, ce n'était qu'un passage, tous avaient connu ça. Dylan eut un violent sursaut et tenta de le repousser, les yeux remplis de larmes, tremblant avec férocité. Le Volturi lui répéta de ne pas avoir peur puis se pencha encore, plongeant les crocs dans sa gorge, perçant la peau chaude et tendre encore. Troisième échange de sang, le dernier, l'ultime, et cette fois, il devait prendre beaucoup plus, prendre jusqu'à ce que le cœur cesse de battre. Un cœur qui s'affola lorsqu'il commença à aspirer le précieux liquide vital hors des veines, le futur vampire criant d'abord puis gémissant, en se débattant de plus en plus faiblement. Démétri lui maintenait la tête d'une main, l'autre le retenant par le poignet. Les yeux fermés, très concentré pour s'arrêter pile au moment où il le faudra, buvant pour l'instant sans trop traîner, pour ne pas faire traîner le processus en longueur. Dès que ce fut fait, il se redressa puis s'entailla le poignet avec les dents, faisant ensuite couler le liquide dans la bouche de Dylan, trop affaibli pour le refuser.

Démétri – Bois, murmura-t-il. Tu vas passer quelques mauvais jours mais ce seront les derniers, tu ne seras plus jamais malade ou affaibli ensuite. Bois...

Il appuya un peu plus son poignet, serrant le poing pour contracter et mieux faire couler le sang. dès qu'il aura bu, on viendra le chercher pour l'emmener à l'hôpital, où il terminera officiellement son existence humaine, sa vie. Tout allait bien se passer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dylan C. Swan
Enquêteur
avatar

Activité : Présent
Statut : Fondateur
Messages : 51

Âge Rpg : 21 ans
Statut marital : Parfois célibataire
Particularité : Traqueur

MessageSujet: Re: Troisième échange de sang   Mer 1 Mar - 18:45

Pour une fois, Dylan avait bien envie de pleurer comme s’il avait de nouveau six ans et était effrayé après un gros cauchemar. Avant de sortir, il ne lança qu’un bref regard derrière lui, vers sa sœur, sans regarder le Cullen, voulant lui dire de ne pas s’inquiéter, que tout ira bien… Puis les mots moururent sur ses lèvres et il ne dit finalement rien. Parce qu’il savait très bien que non, ça n’ira pas, ni pour elle, ni pour lui, qu’il ne ferait que la mettre en danger en lui avouant tout, qu’il n’aura sans doute plus le droit de la voir ni lui parler une fois qu’il sera parti, déclaré mort, aux mains des Volturi. La porte de la maison se referma derrière eux, Démétri le tint par le bras et le fit entrer dans la voiture, sans que Dylan ne songe même à tenter de s’enfuir. Il ne ferait pas un mètre avant d’être arrêté. Une fois à l’abri, il resserra sa veste contre lui, les yeux rivés sur la pluie ruisselante au-dehors, les mains tenant le haut de son blouson en un geste nerveux. Durant le trajet, il ne sortit pas un mot, pas plus à l’arrivée, plongé dans une sorte de somnolence très lourde lui brouillant les sens, comme si rien de ce qu’il vivait n’était vraiment réel.

Lorsque Démétri vint de nouveau le sortir lui-même puis le porta presque dans l’escalier, Dylan se laissait faire, sans comprendre pourquoi il se trouvait dans cet état comateux. Il n’avait rien fait de particulier ! Mais depuis ce matin… Depuis qu’il avait tenté d’avaler quelque chose au petit-déjeuner puis ce midi, chez les Cullen, il se sentait encore plus mal. Dans l’appartement, il vit assez vite le géant de leur clan et les jumeaux, toujours aussi mignons et innocents, en apparence… Félix lui lança d’un ton très joyeux qu’il avait une sale tête, faisant grimacer Dylan qui n’eut cependant pas le courage de répondre. Le traqueur des Volturi l’emmena dans une chambre et le jeune homme se retrouva ainsi allongé sur un lit avec une forte envie de s’évanouir pour de bon, des petites lumières dansant devant ses yeux lorsqu’il voulait bouger. Que se passait-il … ? Tournant la tête vers le Volturi, il voulut lui poser la question, s’interrompant juste en l’entendant demandant d’appeler « l’équipe médicale ». Pour… quoi faire ? Il voulait le conduire à l’hôpital ? Mais ça ne servira à rien, ce n’était pas une maladie humaine ! Juste… C’était bien eux qui avaient l’intention de le tuer.

Démétri – Oui, qu'il soit au courant. Je le recontacterai après pour organiser la suite. Merci, mon vieux.

Quoi ? Dylan n’était pas certain de beaucoup apprécier la tournure que prenait les choses, tout à coup… Il regarda le Volturi avec une crainte grandissante lorsqu’il vint s’asseoir à côté de lui, sa peur se transformant en un sursaut d’angoisse et d’horreur lorsque le vampire lui prit le menton en lui tournant la tête, tout en lui recommandant de ne pas trop s’angoisser. Non ! Le jeune homme le frappa des mains de toutes ses forces pour le repousser, des larmes de terreur coulant sur son visage et un spasme violent venant l’agiter. Il gémit de terreur en sentant le souffle de Démétri contre son cou dévoilé puis hurla lorsqu’il sentit ses dents pénétrer dans son cou. Incapable de bouger, il gémit en sentant le sang quitter son corps, cette sensation particulièrement horrible de sentir sa vie le quitter peu à peu. Son cœur s’affolait, battant bien plus vite pour envoyer le précieux liquide vital alimenter tous les organes, mais ça ne servait à rien. La main du jeune homme glissa de l’épaule de Démétri et retomba sur le lit, sans plus de force, l’autre retenue par le poignet par la main glacée de son bourreau. Un froid mordant, comme il n’en avait jamais connu, l’avait saisit, ses sens étaient brouillés, ses propres pensées s’écoulaient comme le sang pris à son cou. Les yeux fermés, immobile, il n’eut qu’un petit frisson lorsqu’un liquide chaud coula sur ses lèvres, sa langue, puis sa gorge. Longuement. Son cœur eut tout à coup un nouveau sursaut particulièrement violent, lançant un éclat de douleur dans tout le corps. Dylan rouvrit les yeux avec lenteur, les muscles soulevant ses paupières étant les seules dont il avait encore le contrôle.

Démétri – Bois, murmura-t-il. Tu vas passer quelques mauvais jours mais ce seront les derniers, tu ne seras plus jamais malade ou affaibli ensuite. Bois...

Le liquide chaud continuait de couler dans sa gorge, un peu plus fort, et Dylan réalisa que c’était du sang. Le sang de Démétri, cette fois, il s’était entaillé le poignet pour lui faire avaler son propre sang, comme lui venait de boire le sien. C’était comme une nouvelle source de chaleur s’insinuant dans ce corps glacé, aux portes de la mort, poussant son cœur à battre encore plus vite et plus fort. Il but car il ne pouvait de toute façon rien faire d’autre, son esprit lui revenant à mesure que la chaleur se diffusait. Il réalisait ce qu’il était en train de faire… Non… Et sa famille ?! Ils… Ses parents… Bella et Raven… Suffoquant, il toussa et un des spasmes encore plus violents lorsque le traqueur enleva enfin son poignet. Il se sentait… Bizarre… Très… Refermant les yeux, il ne réussit pas à ordonner à son corps de se remettre en mouvement, pouvait juste contrôler sa tête, un peu les bras, mais le reste refusait de lui obéir. La peur et la panique faillirent bien l’étouffer et il réussit à se retourner sur le côté, agrippant un bout de couvertures avec les doigts, le souffle court.

Dylan – Tu veux me… souffla-t-il avec difficulté. C’est… Qu’est-ce qui… va arriver…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Démétri Volturi
Garde Volturi
avatar

Activité : Présent
Statut : Membre
Messages : 57

Âge Rpg : 27 ans / 1 214 ans
Statut marital : Célibataire
Particularité : Traqueur

MessageSujet: Re: Troisième échange de sang   Lun 6 Mar - 19:14

Le sang des vampires coulait plus lentement que le sang humain, difficile d’accélérer cette partie du processus, enfin, c’était déjà ça. Démétri serrait parfois le poing pour gonfler les veines et faire couler un peu plus, guettant les réactions de sa victime du moment pour savoir quand il en aura pris assez. Il l’encourageait parfois à mi-voix pour qu’il boive, sans penser cependant que le jeune homme était en état de l’entendre, le comprendre. Cette dernière étape dura de très longues minutes encore, jusqu’à ce qu’enfin, il perçoive les signes guettés. La dernière ligne droit de la transformation en vampire. Satisfait, il ôta son poignet, jetant un regard à la plaie qui se referma d’elle-même au bout d’un moment. Le lit grinça un tantinet lorsqu’il se redressa et remit pied à terre, regardant tranquillement leur futur collègue. Il s’était un peu brusquement retourné sur le côté, le visage tordu en une grimace d’angoisse et de mal-être, le poing serré compulsivement sur la couverture. Ça ira, ce n’était qu’une mauvaise passe. Deux jours, trois jours peut-être, et tout sera terminé, il ne tombera jamais plus malade par la suite.

Dylan – Tu veux me… souffla-t-il avec difficulté. C’est… Qu’est-ce qui… va arriver…

Démétri – C’est la dernière étape de la transformation, Dylan, répondit posément Démétri en passant une main sur son front avec un petit soupir. Après, tu seras l’un des nôtres.

Le vampire resta un petit moment à le regarder, puis un faible sourire vint étirer ses lèvres. Pas par moquerie, plutôt par compassion. Il savait bien ce que cela faisait de se retrouver réduit à l’impuissance comme ça, d’être coincé et de comprendre qu’il n’y avait plus aucun échappatoire possible. Il avait ressenti la même chose lorsqu’il s’était fait surprendre par Aro, dans cette petite ruelle, le coupant tout net au milieu d’une vie humaine très mouvementée, où il était déjà soldat. Démétri se rassit finalement et passa la main dans les cheveux déjà très décoiffés de Dylan, toujours avec son petit sourire aux lèvres. C’est vrai, il ne fallait pas non plus être trop dur avec ceux qui étaient dans cette phase, ça n’aidait en rien. Il ajouta donc qu’il allait être conduit à l’hôpital, ou l’équipe en charge de ce genre d’affaire lui expliquera la marche à suivre. Il lui détaillait un peu le tout lorsque son portable vibra dans sa poche. Le traqueur glissa la main dedans pour l’attraper et y jeta un œil. Le message était très bref. Ils devaient se rendre au Nicaragua, une autre bataille contre les Enfants de la Lune allait avoir lieu.

Démétri – On doit partir, la guerre n’est pas finie. Je te retrouverai plus tard à Volterra.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Troisième échange de sang   

Revenir en haut Aller en bas
 
Troisième échange de sang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» boîtes "Île de sang" sur wayland
» Ventes: figurines ile de sang
» [VENTE/ECHANGE] hauts elfes de l'ile de sang.
» Liste d'échange de Drahas
» [Vente/Echange] Haut elfes Ile de Sang, Peintures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Enfant du crépuscule :: Etat de Washington :: District d'Olympic :: Forks :: Habitations-
Sauter vers: